Comme tous les pneus, ceux des deux roues présentent différent témoins permettant d’analyser leur niveau d’usure. La vérification peut être effectuée en un seul coup d’œil ou à travers un contrôle plus approfondi. Pour vous aider à déterminer si vos pneus de moto sont usés ou non, nous fournissons ici les détails.

Pourquoi les pneus s’usent ?

Deux facteurs distincts mènent à l’usure du pneu : les facteurs maîtrisables et les facteurs non-maîtrisables. Pour les facteurs maîtrisables, on peut notamment citer les pneus en situation de sur-gonflage ou bien de sous-gonflage. Ils sont susceptibles d’être usés rapidement. Encore, les phases de freinage et d’accélération influencent la durabilité des pneus. Entre autres, les conduites sportives augmenteront les contraintes appliquées au pneu.

Le dépassement de la charge maximale autorisée, l’excès de vitesse, le mauvais entretien des suspensions mènent également à une usure avancée des pneus de moto.

Quant aux facteurs non maîtrisables, il s’agit, en l’occurrence, de la température. Les températures très élevées ainsi que les ultraviolets favorisent l’oxydation de la gomme et conduisent à une dilatation de l’air à l’intérieur du pneu. Cela entraine l’endommagement à travers des craquèlements ou des déchirements de la gomme. Par ailleurs, les défauts mécaniques peuvent entrainer à une usure précoce des pneus.

Les témoins démontrant l’usure

Essentiellement, on retrouve trois types d’usure pour un pneu moto, l’usure normale, l’usure irrégulière ainsi que l’usure anormale. L’usure normale et liée au roulement. L’usure irrégulière se traduit à travers un pneu carré, en escalier, ou autres. L’usure anormale, quant à elle, est le résultat d’une agression extérieure.

Afin de pouvoir conduire en toute sécurité, il est de mise de vérifier régulièrement l’état des pneus de votre moto. Sont à contrôler l’apparition de craquelures, de déchirures, de corps étrangers, de hernie, et autres.

Le premier élément à vérifier est le flanc des pneus moto. Vous y détecterez une indication du manufacturier. Cela se présente sous la forme d’un triangle, d’un logo ou encore d’une flèche. Par la suite, vous pouvez procéder au contrôle.

De manière générale, les témoins d’usure se localisent dans les rainures de la bande de roulement. Il est ainsi possible de contrôler leur état au visuel à travers l’épaisseur de la gomme ou bien à l’aide d’une jauge graduée. Il faudrait assurer que la hauteur de la gomme n’arrive pas au niveau de témoins sinon cela démontrerait que le pneu est arrivé au seuil maximal d’usure. Il serait ainsi indispensable de changer le pneu.